Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Franck Fiszel
  • : A quoi bon accumuler des expériences commerciales et managériales, si ce n'est pour les partager (avec humour)?
  • Contact

Bonjour à tous !
9 juillet 2008 3 09 /07 /juillet /2008 09:36
Attention à ne pas concentrer vos affaires dans un seul domaine! C'est ainsi que Coach Europ met en garde , depuis fin 2003, les créateurs d'entreprises, accompagnés  dans le développement de leur business, grâce entre autres au programme Cap Entreprises de la Région IDF. Ce programme permet aux "jeunes" dirigeants de bénéficier d'un soutien à la formation et au conseil, avec une prise en charge de 3000€ de leurs dépenses
Si cela a été une source de revenus et de croissance non négligeable pour Coach Europ (environ 70% du CA en moyenne, donc embauche de 6 personnes uniquement pour suivre ce programme), cela a été surtout l'opportunité pour plus de 350 patrons de renforcer leur aisance commerciale, leur prospection ou leur positionnement.
 
D'ailleurs, au total moins d'une douzaine d'entre eux ont arrété leur activité, ce qui, comparé aux chiffres de l'APCE, est bien en deça des résultats constatés généralement (qui oscillent entre 20 et 50% de taux de disparition). Une enquête auprès de 100 d'entre nos clients en 2007 montre ainsi qu'ils sont passés de 240 à 420 salariés, après leur stage de 6 jours de formation et 3 jours de coaching
 
Pour réussir cette mission,Coach Europ a mis en place une structure complète : bureaux, matériel, bibliothèque, pour permettre aux consultants (salariés), aux commerciales et à la responsable de gestion de détecter, suivre et  accompagner les stagiaires; depuis la prise de RV avec des centres de diagnostic agréés jusqu'au remplissage des formulaires, et du suivi des remboursements par la région. A ce propos, le contrat qui nous lie à chaque client, suite à l'exigence de la région, stipule que c'est à nous de prendre en charge ce remboursement, au cas où l'accord ne serait pas obtenu (!)
 
Comme beaucoup de créateurs ont encore une trésorerie délicate, et que 4000€ TTC (environ) c'est parfois une somme conséquente, nous avons aussi mis en place un partenariat avec OSEO, qui intervient régulièrement lors de nors stages et rencontres réseau afin de communiquer sur le PCE
 
La montée en puissance s'est faite graduellement, et en 2006 et 2007, nous avons pu organiser environ 1 stage par mois, avec 7 à 12 participants chaque fois. Ce nombre est non seulement un gage de rentabilité économique (en dessous de 8, les frais fixes dominent); mais aussi de qualité de formation et d'échanges. C'est un des points dont d'ailleurs nous sommes les plus fiers : mettre en relation des développeurs de jeux vidéo, des spécialistes du développement durable, des pros des Relations Presse, des experts comptables, des compagnies théatrales ou des agences de communication est une gageure au quotidien qui nous permet d'affirmer que l'un des réseaux de créateurs les plus diversifiés en IDF est Cap Avenir Réseau, émanation de nos stages
 
Nous avions bien noté que chaque année,  les centres de diagnostic demandaient de plus en plus d'éléments administratifs pour décerner leur accord de subvention. Au départ, il fallait juste un RIB société, un CV et le KBIS prouvant que le bénéficiaire était bien associé ou gérant.
 
Puis ont été ajoutés une lettre de motivation à en tête, l'engagement d'embaucher dans les prochaines années, une copie de la carte d'identité, une copie de la carte vitale (!!), la photocopie du chèque, la copie du relevé bancaire prouvant que l'argent est bien sorti; en parallèle, depuis avril 2008, paiement et versement se font sur le compte privé du bénéficiaire, ce qui ajoute à la confusion : comment entrer cette somme dans la déclaration d'impôts, récupérer  la TVA,... et aussi, sortir 4000€ de son compte perso, donc sans appui du PCE.
 
Bref, comme ces nouvelles règles ont suivi une période d'interruption de 4 mois des diagnostics, les résultats sont les suivants
- J'ai du procéder au licenciement de presuqe tous mes salariés et quitter mes bureaux en catastrophe (70% de mes revenus c'est aussi 70% des mes dépenses, et 4 mois c'est TRES long!!)
- Heureusement mes créanciers ont été dans leur majorité compréhensifs, acceptant des reports, et m'évitant de déposer  (je les en remercie encore)
- Les centres de diagnostic avec lesquels je travaille (sauf Prisme 95) ont tendance à plutôt repousser les RV : ils savent que les conditions sont rédhibitoires, et craignent de perdre leur temps (il faut 2h pour 1 RV)
- Nous organisons 2 petits déjeuners d'info par mois (où 90% des présents n'ont jamais entendu parler de ce programme, nous servons donc d'iinformateur pour le CRIF); auparavant 50% des participants nous rejoignaient (les réponses négatives : pas le temps ou pas de tréso); maintenant c'est moins de 10% (trop compliqué!)
- A ma connaissance, le nombre de créateurs profitant de Cap Entreprises est en totale perte de vitesse, alors que les ambitions affichées de la région sont de doubler leur nombre (passer de 1800 à 4000, y compris les porteurs de projet); je parie pour une atteinte de 1200 au maximum en 2008!
 
Toutes ces contraintes successives proviennent de probables dérapages effectués par des prestataires peu regardants sur les conditions. Il est facile d'imaginer comment contourner les règlements et profiter d'une subvention, conséquente, en fournissant un service parfois bien loin des engagements. Mais ce sont les prestataires sérieux qui sont les premiers pénalisés. Car pour bien effectuer le nombre d'heures "aidé", il faut une structure adéquate, et un niveau de consultants approprié (à ce propos, pour info, nous n'avons pas obtenu l'agrément pour suivre les porteurs de projets, car trop chers... : certains "confrères" ont proposé de la formation à 7€ de l'heure, salle comprise...)
 
Ces quelques mots sont surtout un prétexte pour témoigner que même si l'on pense réduire ses risques en travaillant avec une multitude de TPE, on peut se rendre dépendant d'un programme particulier, et en subir les conséquences. J'espère aussi obtenir d'autres témoignages, avant d'envisager la suite des formations Cap. Nous avons été trés fiers d'apporter notre -modeste - contribution au développement de nouvelles entreprises dans la région; et les excellents commentaires qui nous sont faits régulièrement ne peuvent nous être retirés.
Il est clair dorénavant que le développement de Coach Europ passera principalement par l'accompagnement de commerciaux et de managers dans des entreprises plus "établies". C'est déjà ce que nous faisons avec par exemple Konica Minolta, SVP, Fujitsu Siemens, Leasecom ou Guy Hoquet. C'est aussi passionnant, au quotidien, et la leçon à terme est importante. Le changement a été douloreux, mais salutaire. Car si vous faites toujours ce que vous avez toujours fait, vous obtiendrez toujours ce que vous avez toujours obtenu!

Partager cet article

Repost0

commentaires