Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Franck Fiszel
  • : A quoi bon accumuler des expériences commerciales et managériales, si ce n'est pour les partager (avec humour)?
  • Contact

Bonjour à tous !
31 juillet 2006 1 31 /07 /juillet /2006 08:40

Développer son business, trouver aisément des clients, des partenaires, des prescripteurs, quoi de mieux qu'un bon "bouche à oreille" ? ("word to mouth", in English). C'est pour cela que j'adhère à un nombre croissant de réseaux. Maintenant, comment bien les choisir, et surtout y investir temps et énergie nécessaires à leur efficacité ?

Pour savoir quoi en retirer, autant avoir un but simple; pour que ça marche, il faut l'ambition de donner.

Chacun d'entre nous a développé une (ou plusieurs) expertise, dans des domaines divers, et a construit un carnet d'adresses plus ou moins conséquent. Je fais profiter de mes quelques compétences et de mes introductions les membres des réseaux auxquels j'ai adhéré. Pas à n'importe condition, ou n'importe comment. Loin de moi l'idée de recommander quelqu'un que je ne connais pas, ou dont je ne suis pas sûr de la qualité des prestations. Pour cela, j'applique la règle, apprise, chez BNI, dite 2CS: Connaissance, Confiance, Stimulation. Je ne mets en avant que celui que je connais, qui m'a rassuré quant à sa qualité, et me donne envie de le recommander. Pour le connaître, il faut bien plus d'une rencontre ; pour que je lui fasse confiance, je dois soit le tester moi-même, soit être confronté à des "utilisateurs" potentiels; et pour que je pense à lui, le fait qu'il m'ait lui-même rendu service est un formidable incitatif. D'où l'idée de donner d'abord, pour recevoir ensuite.

Chacun de mes réseaux actuels me permet de rencontrer des chefs d'entreprises différents, selon des fréquences et des circonstances différentes, d'où une réelle complémentarité.

Ainsi (par ordre alphabétique), je suis actif chez

- 93 Entreprendre, pour parrainer de jeunes chefs d'entreprises, leur accorder des prêts d'honneur, et les accompagner (à titre gracieux, pour ceux qui sont agréés) dans leurs développements ; animateur : Loïc Senlis

- BNI, Business Network International, 1er groupe mondial de la recommandation d'affaires; j'ai le privilège d'animer l'antenne de Villepinte (rencontres hebdomadaires, pas de concurrence entre les membres) ; responsable France : Marc-William Attie

- CCEN 93, club des créateurs d'entreprises nouvelles du 93, sous l'égide de la CCI; réflexions communes et entraides, sous l'impulsion de Anne Treister

- Cap Avenir Réseau, 1er dans mon coeur, et dernier en date; à la base conçu pour permettre aux clients Coach Europ (principalement responsables TPE d'IDF) de renforcer leurs liens et compétences ; occasion de réaliser des "Business Meetings" récurrents, en distribuant un maximum de cartes de visite

- DCF 95, les Dirigeants Commerciaux de France ; petit groupe très soudé qui se réunit mensuellement grâce à la pugnacité et l'enthousiasme de Bruno Lardeur et Catherine Meurisse

- Green Oak, lancé presque comme une blague par 2 copains, Anthony et Laurent, et devenu une news letter de 2000 exemplaires, et une rencontre trimestrielle sympathique, autour des TIC, et pour un coût ridicule

Et les "virtuels", Viaduc, Linkedin, ou les "institutionnels", comme CGPME, dont je suis membre, ou le MEDEF, pour lequel j'ai l'opportunité, grâce à Chantal Duval, d'animer des réunions dans le 78

Tout cela prend du temps, et nécessite pas mal d'enthousiasme et d'écoute. Mais c'est un excellent moyen de progresser encore.

Pour s'améliorer, il faut changer; donc pour être parfait, il faut avoir changé souvent 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Mémé Vénère 08/12/2011 23:47


La perfection n'existe pas, pas même en songe ou en souvenir.

MAATI 16/11/2006 14:49

je suis jeune créateur d'entreprise, à quel type de réseaux puis-je adhérer?
Pensez-vous que je doive adhérer dès à présent?
j'ai essayé quelques soirées pour le moment, j'y ai surtout vu des consultants qui voulaient me vendre leurs produits.
merci de vos conseils.

Fruchet 02/11/2006 18:08

Cher Franck, acceptez ces remarques, et oubliez l\\\'orthographe, nous sommes faché. Je trouve votre vision du réseau geniale, en effet tous ceux que je vois réussir possedent un réseau, sportif, religieux, local, j\\\'en passe. Moi même, mon metier d\\\'architecte que je developpe se batie à partir de mon reseau. Je devrais faire un déjeuner par jour avec un prospect lui rappeler mes compétances. (jai mis un S à compétances car j\\\'en énomément. Je pense donc que vous avez raison, mais je me pose une question. Comment concillier temps de travail et temps de réseaux. A partir de quand le réseau devient-il improductif...car chronophage. Avons nous le temps a conscrer à tous ces reseaux sans risquer de détruire l\\\'equilibre de notre entreprise car qui dit réseau, dit rencontre et temps et donc temps en dehors de l\\\'entreprise....En bref Franck c\\\'est parce que je n\\\'y arrive pas que je vous le demande, COMMENT FAITES VOUS?