Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Franck Fiszel
  • : A quoi bon accumuler des expériences commerciales et managériales, si ce n'est pour les partager (avec humour)?
  • Contact

Bonjour à tous !
2 janvier 2008 3 02 /01 /janvier /2008 16:16

C'est à la fois la période, et une forme d'obligation sympathique! Quoique! Les SMS par centaines, qui vous arrivent et, avec un vouvoiement déconcertant, vous présentent les souhaits "sincères" de personnes qui vous tutoient habituellement! Ou les belles images d'ours se prélassant sur la banquise, avec ou sans musique douce (selon moyens et sensibilité techno de chacun), que vous recevez, perdues parmi les spams innombrables, agrémentées de citations de Confucius ou du Dalai Lama. Sans mentionner ces superbes cartes de l'UNICEF, qui, avec des fleurs peu de saison, et un texte type, manifestement rédigées industriellement par une stagiaire ou le gamin de votre expéditeur, que vous classez verticalement! C'est l'âge, le champagne qui passe de moins en moins, ou bien simplement cette vague impression de déjà vu, déjà reçu? Pendant qu'un simple coup de fil, ou  un réel message perso, même en mode TEXT, cela a tant de charme, tant d'attention concrète

Surtout si on parle business, ce qui est malgré tout l'un des objectifs de ce blog! Car avec qui le développe t on, ce business? Avec un prestataire qui vous rappelle que vous êtes 1 parmi des millions (une poussière, quoi!); ou avec un partenaire qui prend le temps de vous suggérer que vous êtes important pour lui, qu'il vous connaît, ou souhaite mieux vous connaître! Je sais bien, pour trop l'avoir fait, que les voeux de nouvelle année sont un prétexte en apparence formidable pour relancer d'anciennes relations, et montrer à nos clients et fournisseurs qu'on pense à eux. Et si, en reprenant l'idée d'Alain Bosetti, le patron de Place des Réseaux, on envoyait ses voeux en été, pour changer, et se démarquer?  Relançons, certes, mais démarquons nous

Je cause, je cause, et avec tout cela j'oublie l'essentiel. Recevez donc, vous qui lisez, et tous vos proches,  mes voeux les plus sincères et les plus chaleureux, de santé, business et harmonie, pour cette année 2008, où 1 chose est certaine : on va travailler plus!

Et comme disait le Dalai Lama : "Le vrai bonheur ne dépend d'aucun être, d'aucun objet extérieur. Il ne dépend que de nous..." :)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Stéphanie 12/02/2008 10:31

Tout à fait d'accord avec les deux commentaires faits en réponse à votre billet.Certes, "la cérémonie des voeux" a quelque chose de blasant, sans compter que ça peut être un important investissement temps et coût pour celui qui l'organise avec sérieux.Mais justement, présenter ses voeux en s'intéressant à l'autre sincèrement, en personnalisant son envoi, c'est une formidable occasion de toucher vraiment son réseau "de fond", celui qui est soutien et encouragements, et pas seulement de surface.L'opération que j'ai menée personnellement cette année m'a appris plein de choses sur la façon dont les autres gèrent leur image. Il y a eu des bonnes et des mauvaises surprises. Il faut aller vers les autres, modestement, et observer ce qu'on a provoqué, c'est instructif !... Et puis "les voeux en été" c'est bien joli... (j'ai un peu pratiqué   aussi), mais l'impact n'a jamais été aussi fort. La carte manuscrite, sur son bureau dès le 2 janvier, je peux vous dire que cela fait son petit effet... surtout mise en concurrence avec les voeux "immatériels" et dépersonnalisés que nous connaissons tous depuis quelques années...

Stéphanie 12/02/2008 10:30

Tout à fait d'accord avec les deux commentaires faits en réponse à votre billet.Certes, "la cérémonie des voeux" a quelque chose de blasant, sans compter que ça peut être un important investissement temps et coût pour celui qui l'organise avec sérieux.Mais justement, présenter ses voeux en s'intéressant à l'autre sincèrement, en personnalisant son envoi, c'est une formidable occasion de toucher vraiment son réseau "de fond", celui qui est soutien et encouragements, et pas seulement de surface.L'opération que j'ai menée personnellement cette année m'a appris plein de choses sur la façon dont les autres gèrent leur image. Il y a eu des bonnes et des mauvaises surprises. Il faut aller vers les autres, modestement, et observer ce qu'on a provoqué, c'est instructif !... Et puis "les voeux en été" c'est bien joli... (j'ai un peu pratiqué   aussi), mais l'impact n'a jamais été aussi fort. La carte manuscrite, sur son bureau dès le 2 janvier, je peux vous dire que cela fait son petit effet... surtout mise en concurrence avec les voeux "immatériels" et dépersonnalisés que nous connaissons tous depuis quelques années...

Bruno.M 17/01/2008 15:47

On peut toujours souhaiter la réussite à un concurrent. Si c'est sincère, c'est vraiment fair-play et allez savoir, il se pourrait que ça porte chance. Meilleurs voeux d'un parfait inconnu... de passage.

David Klein 02/01/2008 18:27

Tous mes voeux Franck ;-)Pourquoi toujours vouloir se démarquer? En quoi se démarquer montrera à nos clients qu'ils sont uniques?Souhaiter les voeux c'est une tradition. On a le choix de ne pas le faire ou de le faire, ceux qui décident de le faire se démarquent déjà de cette façon, par rapport à ceux qui ne le font pas. Après il y a 10000 facons de le faire, des bonnes, des moins bonnes mais c'est toujours positif que de recevoir/envoyer des voeux?Pourquoi ne pas envoyer des cartes de voeux manuscrites et relatant une anecdote personnelle ? Voilà un moyen de prouver à tes clients qu'ils sont uniques ;-)A bientot !